Critères d’entrée en Gestion de Cas Complexe

, par Frédéric Targe, Scribe

Obligatoirement les trois critères suivants

  1. La personne souffre d’une ou plusieurs pathologies chroniques évolutives : un « problème » de santé ou une maladie nécessitant d’être régulièrement suivie par un médecin pour l’évolution ou la modification du traitement (que ce suivi soit en place ou pas).
  1. La ou les pathologies ont un retentissement sur les actes essentiels de la vie : et cela dans au moins une des dimensions suivantes : se nourrir, se vêtir, se laver, se déplacer, aller aux toilettes, communiquer.
  1. Inadaptation persistante de l’aide, professionnelle ou non, aux besoins : échec partiel ou total de la mise en place de l’aide nécessaire (quelle que soit la cause de ceci : manque de suivi par les professionnels, manque de ressources, refus de la personne, etc…) OU isolement familial ou défaut d’entourage OU aidants en grande difficulté

NB  : le gestionnaire de cas peut encore dire à l’issue de son évaluation multidimensionnelle que la situation ne relève pas de la gestion de cas, et propose alors une réorientation.

PDF - 467.1 ko